tec-ma | La voie du “Loner”
883
post-template-default,single,single-post,postid-883,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-8.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.9.2,vc_responsive

La voie du “Loner”

25 Mar La voie du “Loner”

Nombre de professionnels sont crispés sur la vision de leur métier et gardent jalousement ce trésor pour eux.

Ils œuvrent dans le court terme, à construire un monde qu’ils transforment en un territoire encore plus concurrentiel et hostile qu’il ne l’est en réalité.

Cette vision clivée ou tout concurrent est considéré par principe comme un ennemi à abattre est évidemment trop simple.

A court terme, l’illusion virile de performance et de victoire, stimulera le «winner» ou le «killer» à se focaliser sur ce combat, perdant de vue la théorie de l’évolution et la nécessaire capacité d’adaptation, ne voyant pas que cette posture de combat est en fait la voie du «loner».

La voie de celui qui, sans allié, ne supporte pas l’existence de la concurrence…et qui vivra l’expérience de la réciproque,

Cette dynamique de combat, en plus d’être très énergivore tend à nous rendre vigilants plus que de raison et finalement paranoïaques, alors que pendant ce temps nous ne pratiquons pas de réelle veille marché.

Nous sommes juste occupés à scruter notre nombril, nos arrières et nous croire les meilleurs.

 Bien sûr, il n’est pas question ici de divulguer nos secrets de fabrication, nos méthodes maison ou nos formules magiques.

 Nous parlons simplement de la capacité de pouvoir se parler et se côtoyer en bonne intelligence entre concurrents.

 Un égo fort et un positionnement tranchés sont des alliés incontestables pour conduire ses affaires au succès, mais une telle focalisation rend myope à toute la richesse et à la diversité de notre environnement.

A court terme, notre vision deviendra, encore plus vite et plus fort que suivant la tendance naturelle notre seule norme du beau et du bon.

Nous perdrons la précieuse capacité à déceler les éléments intéressants et les signaux faibles des marchés.

Notre sens critique et de la remise en question restera en permanence très affûté au sujet des autres, mais risque de ne pas être en état de se réveiller à temps pour notre propre salut.

Enfin, gardons à l’esprit que nos attitudes, nos comportements et notre réputation parlent pour nous avant et après notre passage.

Pendant ce temps, centrés sur la contemplation de notre seule excellence, nous aurons complètement évacué le fait que le reste du monde se parle, échange et partage de l’information y compris sur la perception qu’il a de nous.

A efficacité comparable, les dynamiques positives et bienveillantes étant nettement plus attrayantes et inspirantes que les dynamiques de conflit et de nuisance.

«Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin»

Proverbe Africain

Patrick Colot

Particien Sr en Mgt & Organisation

Administrateur TEC-MA