tec-ma | Gouvernance
17491
page-template-default,page,page-id-17491,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-8.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.9.2,vc_responsive

Gouvernance

La gouvernance n’est pas un concept réservé aux grandes entreprises.

Vous dirigez votre PME avec succès, avec les membres de votre famille ou vos associés historiques.

Voici des exemples de ce que vous vivez peut-être:

1/8

Vous êtes spécialiste de votre activité métier, mais en ce qui concerne l’organisation, le management et surtout la gestion des collaborateurs, bien qu’ayant suivi des formations et lu pas mal de bouquins, vous sentez bien que vous improvisez souvent sans trop mesurer les conséquences de vos décisions.

2/8

A force de fonctionner dans le huis clos de votre comité de direction vous avez le sentiment de faire du sur place à propos de la vision, de la stratégie, des possibilités, des objectifs et de la dynamique générale. Un peu d’air frais, de méthode ou de cadre seraient les bienvenus.

3/8

Le sentiment d’avoir perdu toute distance critique avec votre entreprise et de risquer d’évoluer, nez dans le guidon, dans une situation où les angles morts se multiplient vous tenaille. Vous ne savez plus vraiment ou sont les opportunités et les risques.

4/8

La proximité familiale ou amicale avec les membres de votre direction a lentement construit un enchevêtrement de non-dits et de fonctionnements tacites qui ne permettent plus à présent d’aborder de manière efficace ou simplement sereine certains sujets capitaux (avec ou sans jeu de mots) sans risquer la bonne entente, l’efficacité et la stabilité de l’entreprise. Il faudra tôt ou tard assainir cette situation, vous ne savez par par quoi ni comment commencer.

5/8

La proximité avec vos collaborateurs du début freine votre développement, car il vous est difficile de les faire évoluer et d’y intégrer de nouvelles recrues. Ils restent attachés à l’idée de la petite structure ou tout le monde faisait un peu ce qu’il voulait comme il voulait, et ne sont pas très motivés par le fait de grandir et de se structurer. Vous ne savez pas trop comment vous y prendre. 

6/8

Vous désirez utiliser les dernières années avant votre retraite pour préparer votre entreprise à une transmission dans de bonnes conditions. La rendre attractive, pérenne, en augmenter sa valeur et assurer votre retraite par la même occasion. Vous ne savez pas vraiment comment agir.

7/8

Vous ressentez le besoin de professionnaliser votre encadrement mais la taille de votre entreprise ne permet pas d’engager une personne pour gérer sa structuration,  la motivation et le développement des collaborateurs. Un employé à ce poste prendra rarement le risque de challenger les éventuelles fausses bonnes idées de son boss et de faire évoluer ses collègues. Vous ne pouvez plus vous contenter de formations ou de conseils, il faut agir plus précisément et en permanence.

8/8

Des experts vous conseillent parfois, vous trouvez qu’ils restent généralistes, théoriques ou déconnectés de votre réalité métier, vous ne savez pas toujours si ils vont au bout de la logique de service, si il disent ce que vous voulez entendre ou  si ils se ménagent des prestations à venir sur base de vos lacunes. Bref vous ne savez pas trop par où commencer.

Si vous vous retrouvez dans une ou plusieurs de ces situations, avec l’ambition de progresser et que vous êtes prêt(s) pour une remise en question active et bienveillante de vos modes de fonctionnement, le moment est probablement venu, de faire entrer un professionnel de la gouvernance d’entreprises dans votre comité de direction/Conseil d’administration.

Intervenant généralement entre une et quelques journées par mois en gestion courante, le rapport coût/bénéfices est, références à l’appui, toujours largement positif, même pour les entreprises de moins de 10 collaborateurs.

Parlons-en confidentiellement et sans engagement.