tec-ma | Coups de force, aveux de faiblesse?
997
post-template-default,single,single-post,postid-997,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-8.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.9.2,vc_responsive

Coups de force, aveux de faiblesse?

29 Mai Coups de force, aveux de faiblesse?

Comment gérons nous les inévitables litiges que nous rencontrerons dans le cours de notre existence comme dans l’exercice de nos mandats ?

 

Privilégions nous les relations ou notre égo?

 

Cette question est importante, car les litiges sont des moments délicats autant que révélateurs.

Même si dans l’instant nous en perdons conscience car ils nous mobilisent entièrement, ces “moments” sont généralement passagers.

Le souvenir de l’objet ou de l’origine de la discorde, entre protagonistes tout comme dans la mémoire de la collectivité aura disparu depuis bien longtemps alors que le souvenir de la manière avec laquelle l’affaire a été gérée demeurera encore vif et présent.

Nos attitudes, nos comportements et nos actes risquent de marquer plus durablement les consciences de notre entourage que les termes et conditions du règlement d’un cas particulier à un moment donné.

Notre entourage sait que tel conflit ne le concerne pas directement, par contre, nous projetons l’image de comment nous nous comportons dans ces moments, et fatalement, de ce que pourrait être un conflit avec nous.

Par le biais de nos attitudes et comportements, nous en disons long sur notre nature profonde.

Cela, croyez le, impactera à coup sûr et durablement les esprits…et les relations.

Aucune personne équilibrée n’aime souffrir ni être sujette à la malveillance, à la malhonnêteté, aux ragots et à la longue liste des inélégances dans lesquelles l’humain peut être orfèvre autant que créatif.

Il y a donc peu de chances pour être apprécié dès lors que l’on fait soi-même étalage de tels actes, attitudes et comportements.

Vous pourrez être craint, et peut-être respecté par ce même levier de la crainte. Impressionner par l’ampleur ou l’éclat de vos actes.

En tous cas cela sera très différent que d’inspirer le respect par grandeur d’âme, bienveillance et équanimité.

Dans diverses cultures les termes crises et opportunités sont synonymes, nous devrions nous en inspirer.

Apprendre à mettre en avant la volonté de développer la qualité de la relation aux autres en toute circonstance plutôt que de renforcer son ego par des victoires dont personne ne se souviendra recèle une véritable opportunité d’élargir notre conscience, notamment, à travers les conflits.

“Aussi longtemps qu’un égo te limite, tu as plusieurs visages.”

Pensée de Bouddha

Patrick Colot

Praticien Sr en organisation & management

Administrateur TEC-MA