tec-ma | Coopératives; Une année se termine et on ne l’a pas vraiment vue passer.
745
post-template-default,single,single-post,postid-745,single-format-standard,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-8.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.9.2,vc_responsive

Coopératives; Une année se termine et on ne l’a pas vraiment vue passer.

12 Oct Coopératives; Une année se termine et on ne l’a pas vraiment vue passer.

Bien sûr, le sujet n’est pas ici le temps qui passe et qui nous ramène à l’époque des fêtes, des budgets et des bilans.

 

2012 a été décrétée année des Coopératives par l’O.N.U., et, seul un trop petit nombre d’entre nous est convaincu de la puissance ce beau modèle.

Je vous invite donc à vous y intéresser quelques instants.

« Se fondant tout particulièrement sur la notion de valeurs, les coopératives ont montré qu’elles constituaient un modèle commercial, robuste et viable, susceptible de prospérer même pendant les périodes difficiles. Ce succès a contribué à empêcher de nombreuses familles et communautés de sombrer dans la pauvreté. »

Message de Baan Ki Moon, Secrétaire général des Nations Unies, à l’occasion de la journée des coopératives.

Une coopération est une association autonome de personnes volontairement réunies pour satisfaire leurs aspirations et besoins économiques, sociaux et culturels communs au moyen d’une entreprise dont la propriété est collective et où le pouvoir est exercé démocratiquement.

En écho a un thème qui m’est cher, (le lien entre entreprise et démocratie) il est une voie qui permet à la fois la bonne gouvernance et le fonctionnement démocratique, il s’agit de la Coopérative.

Les valeurs des coopératives sont la prise en charge et la responsabilité personnelles et mutuelles, la démocratie, l’égalité, l’équité et la solidarité. Les membres des coopératives adhèrent à une éthique fondée sur l’honnêteté, la transparence, la responsabilité sociale et l’altruisme.

Les principes des coopératives sont les suivants et, forcément, ils ne correspondront pas à chaque profil de dirigeant et à chaque style de projet entrepreneurial.

 

Adhésion volontaire et ouverte à tous

 

Pouvoir démocratique exercé par les membres

 

Participation économique des membres

 

Autonomie et indépendance

 

Éducation, formation et information

 

Coopération entre les coopératives

 

Engagement envers la communauté

 

 

Nul n’est forcément altruiste ou engagé envers sa communauté, ni prêt à partager du pouvoir de décision, voire l’accès au capital.

Dès lors, il faut clairement choisir le type de gouvernance qui sera exercée entre démocratique ou collaboratif et s’y tenir.

Chaque dirigeant le sait, la croissance nous confronte à un apprentissage quelque fois douloureux, celui de la délégation.

Dès que nous optons pour un modèle dans lequel tout ou partie des travailleurs deviennent sur le principe des dirigeants (appelés coopérateurs), la menace de voir l’entreprise se transformer en agora ou en forum est réelle, et rapidement le modèle d’affaires peut prendre le pas sur l’agent économique et pourrait le paralyser.

Le coopérateur doit lui-même, à l’aide du support de la structure et avec le soutien de la vision commune faire l’apprentissage ultime de la démocratie: Apprendre à exercer son pouvoir de délégation.

Soyez attentifs aux types de personnes morales qui forment votre entourage économique, vous y verrez des SCRL et des SCRLFS apparaître. Vous y retrouverez de belles et performantes structures de nos régions.

Pour aller plus loin:

http://www.un.org/fr/events/coopsyear/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Coop%C3%A9rative

http://economie.fgov.be/fr/entreprises/vie_entreprise/Creer/structurer_projet/formes_societes/Societes_cooperatives/Agrement_societes_cooperatives/

Home

Patrick Colot

Praticien Sr en Mgt et Organisation

Administrateur TEC-MA