tec-ma | Belle année 2019!
17461
single,single-post,postid-17461,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-8.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.9.2,vc_responsive

Belle année 2019!

des

28 Déc Belle année 2019!

Une nouvelle année se profile.

Nous allons bientôt clôturer un exercice et l’heure sera aux bilans et aux prévisions.

Pour entamer cette nouvelle période, je vous adresse un vœu assez particulier qui mérite son petit temps de méditation : Je vous souhaite de vivre l’année que vous méritez.

Dès cet instant, et suivant votre perception, cette petite phrase peut prendre trois chemins mentaux. Celui de l’absence de résonance, d’une chaleureuse caresse, ou enfin d’une terrible condamnation.

A moins de croire que nous sommes des objets passifs subissant une vie qui distribue ses épreuves et ses expériences à l’aveuglette (premier chemin mental), au fond de nous, nous savons ce que nos actes et attitudes ont contribué à forger pour l’année qui vient.

A bien regarder, en toute neutralité, nous verrons ces signaux qui sont les réactions à ce que nous semons autour de nous. Nous avons accès à une vision claire de ce qui nous arrivera si nous devenons capable de regarder nos actes passés et présents avec un peu de distance critique.

La méditation , la tenue de tableaux de bords objectifs , la supervision, l’écoute active des retours d’expériences et l’organisation de la collecte des informations nécessaires à notre évaluation nous serons très utiles. Sauf à se trouver à un moment précis en un endroit fatidique, il ne nous arrivera que ce que nous aurons programmé et construit.

Accueillons la réussite sans complexe et avec gratitude (second chemin mental), ce qui n’est pas chose aisée pour chacun d’entre nous. Pour pouvoir la maintenir et la reproduire à l’envi, nous devons d’abord nous débarrasser de la croyance qu’elle tient du hasard ou de la chance.

En ce qui concerne la perception négative (troisième chemin mental), Si nous pouvons identifier les éléments limitants, les actes manqués et autres sabotages, nous aurons déjà fait une partie du chemin vers le développement de croyances, d’attitudes ou d’actions qui généreront d’autres effets. Tout ne pourra se régler instantanément, mais toujours les actes précéderont leurs conséquences.

En fin de compte, nos vivrons tous, la plupart du temps, sans surprise l’année que nous méritons de vivre. A nous de faire les liens adéquats entre les causes et les conséquences.

« Mais alors dit Alice, si le monde n’a absolument aucun sens, qu’est-ce qui nous empêche d’en inventer un ? » Lewis Caroll (Alice au pays des merveilles)

Patrick Colot

Administrateur