tec-ma | 2017; qu’allons nous lâcher, qu’allons nous garder?
17389
single,single-post,postid-17389,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-8.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.9.2,vc_responsive

2017; qu’allons nous lâcher, qu’allons nous garder?

img_0456

20 Déc 2017; qu’allons nous lâcher, qu’allons nous garder?

 

Je vous souhaite une merveilleuse année 2017.

Je vous souhaite d’en faire moins, je vous souhaite la capacité de pouvoir vous débarrasser de toutes ces choses que l’on « fait », qui nous occupent et qui finalement dirigent et conditionnent notre existence. Je vous souhaite d’en faire moins, mais surtout, d’être plus.

Nous n’avons pas besoin d’être des héros, nous sommes déjà tous exceptionnels.

Nous n’avons pas besoin de devenir des archétypes, nous ne serons pas une meilleure version de qui nous sommes en devenant, qui requin, aigle, loup ou renard.

Il nous suffit d’écouter notre petite musique intérieure et d’être attentifs aux mots que nous employons. Notre vision du monde, nos souhaits et nos limites y sont exprimées.

Sans conscience, la technique et les outils nous condamnent à la trivialité.

Alors qu’il nous suffit de lâcher prise et d’accueillir.

De cesser de lutter et d’apprendre à recevoir.

De cesser de désirer et commencer à vouloir vraiment.

Pouvoir choisir et renoncer dans une seule et même harmonie.

Tout ce contrôle, ces objectifs, ces croyances, ces peurs que nous nous imposons.

Toutes ces normes, ces standards et cette globalisation auxquels nous souscrivons.

Alors qu’il nous suffit d’être pleinement qui nous sommes, d’apprendre à s’aimer, d’intégrer que l’échec comme la réussite ne sont que des balises réglées sur des points de vues, eux même souvent fondés sur des illusions ou des normes.

Qu’avons nous à perdre, nous les vivants ?

La seule chose à la fois tangible et indéterminée ; le temps qui nous reste.

Quel en est l’enjeu? La paix ou le regret. Le doux ou l’aigre.

Je vous offre une question à laquelle je réponds depuis de nombreuses années, et quelques pistes de réponses.

Que voulez vous qu’il reste comme traces de vous après votre passage ?

Par exemple :

A: Je me souviens de ses voitures, de ses titres, de ses montres et de ses chaussures

B: Je me souviens de sa faculté à travailler et de ses compétences

C: Je me souviens de ce qu’elle/il m’a transmis et de ce qu’elle/il a apporté dans ma vie.

D: Sa voix et son visage sont flous dans ma mémoire, mais ce que nous avons partagé est intact.

…..

Avoir, faire, être ? Nous serons dans tous les cas le résultat de nos choix.

Belle et heureuse année 2017.

« La seule façon d’accomplir est d’être »  Lao Tseu

Patrick Colot

Administrateur TEC-MA